Ce premier semestre a été marqué par une crise inédite et profonde qui a eu de lourdes conséquences humaines et économiques.

A Bercy, comme rappelé dans les documents examinés aujourd’hui, le Secrétariat général et SEP ont fait un travail remarquable pour que le confinement, puis le déconfinement, se déroulent dans des conditions optimales et nous tenons aujourd’hui encore à saluer leur dévouement et leurs efforts.

Aujourd’hui, nos travaux vont porter sur un certain nombre de points liés à cette crise …

La loi de transformation de la fonction publique, contre laquelle l’UNSA s’est prononcée, a entraîné et va entraîner dans les mois à venir de nouvelles réorganisations qui n’ont pas été et ne seront pas sans conséquences sur la vie et la carrière…

L’histoire retiendra que cette décision sur les Direccte aura été démentie quelques mois après sa mise en œuvre, car la crise a démontré l’importance des chargés de mission qui ont été fortement sollicités par les entreprises en difficulté…

… D’autres mesures vont intervenir dans les mois à venir….

L’UNSA sera extrêmement vigilante sur les aspects humains des décisions qui seront prises et ne devront nuire ni au bien-être ni à la carrière des agents, comme cela a malheureusement été le cas lors de restructurations passées.

Le dialogue social qui doit être à la base de toute modification des conditions de travail doit être constructif, bienveillant pour les agents

Nous espérons vivement que notre rentrée se passera sans retour de la pandémie et en toute sérénité

Pour accéder à la Déclaration Liminaire cliquez sur le lien

Déclaration liminaire UNSA-Cefi CTAC

Déclaration liminaire UNSA-Cefi CTAC du Mardi 30 juin 2020